QUESTIONS/REPONSES 03-Entreprise JPP

Publié le par Les amis du moulin Mathias


"J’ai lu un tract qui dit que ce sont les opposants au projet de M. Gallot-Lavallée qui sont responsables de la fermeture de l’entreprise JPP et du licenciement des 10 ouvriers…."
 

REPONSE :    

Nous ne sommes pas indifférents à la situation des ouvriers qui peuvent perdre leur emploi.

 

Ils doivent savoir qu’IL N’Y A AUCUNE RAISON POUR QUE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES BÂTIMENTS DE LA LONGÈRE SOIENT À L’ARRÊT DEPUIS 4 MOIS :

 

Le permis de construire de la rénovation du moulin et de la grande longère de 60 m de long (3 logements locatifs et 1 pour le meunier) est toujours VALABLE, il a été accordé en déc. 08. Les délais de recours sont dépassés depuis longtemps. Il n’y a aucun recours contre ce permis qui empêche la continuation de ces travaux qui ont, d’ailleurs, été déclarés CONFORMES par le maire, lors d’une visite de chantier, le 8 octobre.

 

LES TRAVAUX SUR LA LONGÈRE PEUVENT REPRENDRE  IMMÉDIATEMENT SI LE PROMOTEUR LE DÉCIDE. Il lui suffit de respecter son permis de construire qui est toujours en cours.

 

Pour faire les travaux de ce permis , il n’y a pas besoin de modifier le Plan d’Occupation des Sols.

 

Voilà une MANIPULATION manifeste pour monter les habitants les uns contre les autres.

 

LE RESPONSABLE DE L’ARRÊT DES TRAVAUX EST LE PROMOTEUR.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonyme (oar peur d'être tagué) 08/11/2009 14:43


De quel tract s'agit-il ? Qui en est l'auteur ? A qui a-t-il été distribué ?


Les amis du moulin Mathias 08/11/2009 19:48


C'est un tract sous forme de pétition où  M. Gallot-Lavallée accuse les opposants d'être responsables de l'arrêt du chantier et en conséquence d'avoir réduit les ouvriers au chômage et mis des
familles en difficulté. Il se termine par ses mots "ALERTE, ALERTE, ALERTE" de couleur rouge.

Ce tract à signer est proposé dans les commerces de Belle Ile. 
Il ne porte aucun nom indiquant son origine. Mais on voit bien d'où il vient...

C'est évidemment une manipulation de plus, pour monter la population, les uns contre les autres.On en mesure les effets avec la voiture taguée et vandalisée.

Il est regrettable de constater la part qu'y prend l'adjoint à l'urbanisme, par ses déclarations  qui opposent les intérêts des résidents principaux aux résidents secondaires qui, eux ne
chercheraient que leur propre intérêt, déclarations qui exacerbent encore les tensions.

Est-ce le rôle de la mairie de jouer les boutefeux ?




corinne derreumaux 08/11/2009 14:33


merci de cette réponse claire.
Je trouve également que l'esthétique de la réfection du moulin n'et pas dans l'aspect traditionnel belle islois (on dirait un faux moulin pizzéria de centre commercial...).


Les amis du moulin Mathias 08/11/2009 17:30


Cela prouve bien que le promoteur n'accorde aucune valeur au patrimoine de Belle-Ile.

Sinon, il aurait cherché à conserver son aspect ancien, il suffisait qu'il recherche les documents du passé. La société Historique a des documents sur les moulins, leur fonctionnement,  qu'il
aurait pu consulter. 

Quant au mécanisme, photographié par une "amoureuse" de Belle-Ile (site que vous pouvez trouver  SUR GOOGLE : moulin Mathias Belle ile en mer), il était encore en très bon état; Peut-être pas
suffisant pour fonctionner professionnellement, il méritait, à tout le moins, d'être préservé et exposé dans un but pédagogique.


corinne derreumaux 08/11/2009 12:20


pouvez vous me dire pourquoi les travaux ont été arrêtés ? Pb de financement? Pb de respect du permis? merci de votre réponse


Les amis du moulin Mathias 08/11/2009 13:07


Les travaux ont été arrêtés au cours de l'été parce qu'ILS N'ÉTAIENT PAS CONFORMES AU PERMIS ACCORDÉ :

- le moulin ne devait avoir aucun changement extérieur. Or, vous l'avez vu, il a été rehaussé sans autorisation et totalement enduit : est indiqué sur le permis de construire : "enduit à
pierres vues à chaux aérienne". 
-l'aire de giration de tracteurs n'a pas respecté ni les dimensions initiales ni le revêtement prévu. Elle ressemblait à un parking de cars : 1600m2 empierrés.

Vous avez remarqué qu'en septembre, le moulin et le parking ont été réduits le promoteur ayant été obligé de respecter le permis initial. 

N'ayant aucun recours sur son chantier à partir de ce moment là, on ne comprend pas que les travaux se soient arrêtés. Rien n'empêchait le promoteur de les continuer CEUX POUR LESQUELS IL AVAIT
OBTENU SON PERMIS DE CONSTRUIRE  : une longère de 60 m de long pour y créer ce qui était prévu : 3 logements locatifs pour les employés + 1 logement pour le meunier, une table d'hôtes de 15 p
et une remise agricole.

C'est donc volontairement que le promoteur a fait arrêter les travaux.

Pourquoi ? Parce qu'il veut faire son projet d'hôtellerie/restaurant avant tout, que le moulin et la meunerie ne l'intéressent pas et qu'il attend cette révision du POS  pour faire son
complexe hôtelier.

C'est aussi un moyen de manipuler la population en faisant circuler une pétition qui laisse croire que ce sont les opposants à son projet de complexe hôtelier qui bloquent les travaux.

CE QUI EST SCANDALEUX !